Commit 9d5b8e80 authored by Okhin's avatar Okhin

Merge branch 'master' of git.laquadrature.net:la-quadrature-du-net/controle-tes-donnees-net

parents 7c0cdbd3 83fb8375
No preview for this file type
......@@ -37,107 +37,56 @@
<li><a href="#3">Debian GNU/Linux</a></li>
</ol>
<div id="1">
<div id="1">
<h2>1. Qu'est-ce-que GNU/Linux&nbsp;?</h2>
<em>GNU</em> est un projet initié en 1984 par Richard Stallman afin de développer un système d'exploitation libre, du même nom.
Un <em>système d'exploitation</em> est l'ensemble des programmes de base qui permettent aux logiciels que nous utilisons au quotidien de communiquer avec notre ordinateur. Les plus populaires sont Windows, Mac OS X et GNU/Linux.
Nous ne pourrions utiliser aucun logiciel sans système d'exploitation. L'importance de son rôle dépasse ainsi les simples considérations techniques&nbsp;: ce n'est qu'en contrôlant entièrement son système d'exploitation qu'on peut s'assurer de <em>ne pas être contrôlé par les logiciels que nous utilisons</em>.
Le projet GNU repose ainsi sur le développement et l'utilisation de <em>logiciels exclusivement libres</em> - dont il développe le concept -, que chacun peut étudier, partager et modifier - et donc contrôler.
C'est ainsi que des outils du projet GNU purent librement être inclus dans un autre projet de système d'exploitation libre&nbsp;: le projet <em>Linux</em>, initié en 1991 par Linus Torvald.
La mise en commun des outils développés par ces deux projets, portée par le mouvement du logiciel libre initié par GNU et ayant entraîné des milliers d'individu à y collaborer, a donné naissance à un système d'exploitation aussi puissant que libre, que l'on désigne <em>GNU/Linux</em> dans son ensemble.
Autour de cette base, plusieurs versions, ou «&nbsp;distributions&nbsp;» ont ensuite été développées pour répondre à diverses exigences.
GNU/Linux est ainsi le système le plus utilisé sur les «&nbsp;smartphone&nbsp;» et les super-ordinateurs. Certaines distributions sont spécialement dédiées à l'éducation ou conçues pour des ordinateurs très peu performants, ou pour des serveurs Internet. Évidemment, de nombreuses distributions sont aussi destinées à une utilisation personnelle de type bureautique, permettant de naviguer sur Internet, d'éditer du texte, des images, etc.
Contrairement à l'image qu'il a pu garder de ses débuts, GNU/Linux peut maintenant être particulièrement simple et agréable à utiliser au quotidien, en plus d'offrir les fortes garanties de sécurités que lui confèrent les milliers d'individus, professionnels et passionnés, qui en poursuivent sans relâche le développement.
GNU/Linux est ainsi le système le plus utilisé sur les «&nbsp;smartphone&nbsp;» - via la distrubtion Android - et les super-ordinateurs. Certaines distributions sont spécialement dédiées à l'éducation, sont conçues pour des ordinateurs très peu performants ou pour des serveurs Internet. Évidemment, de nombreuses distributions sont aussi destinées à une utilisation personnelle de type bureautique, permettant de naviguer sur Internet, d'éditer du texte, des images, etc.
Contrairement à l'image qu'il a pu garder de ses débuts, GNU/Linux peut maintenant être particulièrement simple et agréable à utiliser au quotidien grâce au travail effectué par les milliers d'individus, professionnels et passionnés, qui en poursuivent sans relâche le développement. De plus, l'ouverture et la mise à disposition du code est un prérequis pour améliorer la sécurité des logiciels et dond des ordinateurs.
Il se trouve que le projet GNU vient récemment de célébrer ses 30 ans d’existence. Nous vous recommandons fortement la <a href="http://www.framablog.org/index.php/post/2013/10/05/stallman-logiciel-libre">transcription d'une conférence</a> tenue à cette occasion par son initiateur Richard Stallman, traduite en français par Framasoft. Elle vous détaillera les raisons, voir l'urgence, d'avoir recours aux logiciels libres - non pas pour leurs avantages techniques ou économiques, mais parce qu'ils sont l'un des seuls moyens de retrouver notre liberté, tout simplement.
<a href="#tutoriel" class="retourTuto">Retour</a>
</div>
<div id="2">
<h2>Ubuntu</h2>
Ubuntu est l'une des distributions de GNU/Linux la plus utilisées pour une utilisation de type bureautique. Elle est développée par Canonical, une société à but lucratif cherchant à rendre GNU/Linux accessible au plus grand monde. Cela s'accompagne par des choix ergonomiques et esthétiques la rendant proche de ses rivaux Windows et Mac OS X, afin d'espérer en recueillir le plus grand nombre d'utilisateurs.
Ubuntu est l'une des distributions GNU/Linux parmi les plus utilisées pour une utilisation quotidienne. Elle est développée par Canonical, une société à but lucratif cherchant à rendre GNU/Linux accessible au plus grand monde. Cela s'accompagne par des choix ergonomiques et esthétiques la rendant proche de ses rivaux Windows et Mac OS X, afin d'espérer en recueillir le plus grand nombre d'utilisateurs.
Néanmoins, nous nous devons d'émettre de sérieuses réserves quant à son utilisation - nous vous la présentons surtout pour sa grande simplicité d'installation et d'utilisation, mais espérons qu'elle ne sera pour vous qu'un premier pas dans le monde de GNU/Linux, avant de vous diriger vers d'autres distributions lorsque vous y aurez pris vos repères.
En octobre 2012, la nouvelle version d'Ubuntu intégrait par défaut l'analyse du dossier personnel de ses utilisateurs afin de leur recommander, à partir de l'interface-même d'Ubuntu, des produits Amazon adaptés à leurs envies. Suite à une vague de critiques peu surprenante, cette option fut désactivée par défaut. Mais cet épisode suffit à Richard Stallman pour désormais <a href="http://www.zdnet.com/free-software-father-declared-ubuntu-linux-to-contain-spyware-7000008516/">déconseiller l'utilisation d'Ubuntu</a>, en plus du fait qu'Ubuntu autorise, voir facilite, l'installation de logiciels non-libres, contredisant ainsi la philosophie-même du projet GNU.
Pour installer Ubuntu, nous allons vous renvoyer vers l'association Ubuntu-fr, qui propose un grand nombre du tutoriels sur l'utilisation de cette distribution et des logiciels qui peuvent y être utilisés, démontrant ainsi l'un des autres grands points forts du monde du libre - sa large communauté active, dévouée, patiente et efficace.
En octobre 2012, la nouvelle version d'Ubuntu intégrait par défaut l'analyse du dossier personnel de ses utilisateurs afin de leur recommander, à partir de l'interface-même d'Ubuntu, des produits Amazon adaptés à leurs envies. Suite à une vague de critiques, cette option fut désactivée par défaut. Mais cet épisode suffit à Richard Stallman pour désormais <a href="http://www.zdnet.com/free-software-father-declared-ubuntu-linux-to-contain-spyware-7000008516/">déconseiller l'utilisation d'Ubuntu</a>, en plus du fait qu'Ubuntu autorise, voir facilite, l'installation de logiciels non-libres, contredisant ainsi la philosophie-même du projet GNU.
Pour installer Ubuntu, nous allons vous renvoyer vers l'association <a href="https://ubuntu-fr.org/">Ubuntu-fr</a>, qui propose un grand nombre de tutoriels sur l'utilisation de cette distribution et des logiciels qui peuvent y être utilisés.
Nous vous proposons deux méthodes d'installation d'Ubuntu&nbsp;: une par le biais d'une gravure CD-ROM, l'autre au moyen d'une clef USB. Privilégiez l'installation par CD, qui fonctionne sur une plus grande majorité d'appareils et qui est plus simple à exécuter. L'installation par clef USB vous sera utile si vous ne disposez pas de graveur CD.
Dans tous les cas, installer Ubuntu ne signifiera pas forcément que vous renonciez à votre système d'exploitation actuel&nbsp;: vous pourrez faire cohabiter les deux sans soucis, le temps que vous preniez la main.
<h3>Installer en Live CD</h3>
Le Live CD permet de lancer à la volée la distribution sans avoir à l'installer. L'utilisateur peut entièrement la tester depuis son ordinateur, puis l'y installer ultérieurement de manière définitive.
Si vous n'avez pas de graveur CD, rendez-vous à l'installation en Live USB décrite plus-bas.
Commencez d'abord le <a href="http://www.ubuntu-fr.org/telechargement#">téléchargement de la distribution</a>.
Si votre ordinateur est peu performant et/ou assemblé avant 2011, la version Ubuntu 13.04 <em>(32bits)</em> sera la version qu'il vous faut.
Pour les ordinateurs plus récents, cliquez sur «&nbsp;Plus d'options...&nbsp;» et cochez Ubuntu 13.04 <em>(64bits)</em>.
Le reste des explications vous seront fournies par Ubuntu-fr. Suivez les étapes de 1 à 4 en cliquant sur un de ces liens, selon votre système d'exploitation actuel&nbsp;: <a href="http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/graver_cd_ubuntu_depuis_windows">Sous Windows</a> - <a href="http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/graver_cd_ubuntu_depuis_mac_os">Sous Mac OSX</a> - <a href="http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/graver_cd_ubuntu_depuis_linux">Sous GNU/Linux</a>.
<h3>Installer en Live USB</h3>
Si vous n'avez pas de graveur CD, vous pouvez aussi installer Ubuntu à l'aide d'une clé USB.
Avant tout, commencez le <a href="http://www.ubuntu-fr.org/telechargement#">téléchargement de la distribution</a>.
Si votre ordinateur est peu performant et/ou assemblé avant 2011, la version Ubuntu 13.04 <em>(32bits)</em> sera la version qu'il vous faut.
Pour les ordinateurs plus récents, cliquez sur «&nbsp;Plus d'options...&nbsp;» et cochez Ubuntu 13.04 <em>(64bits)</em>.
Pour la création de la clé Live, cliquez sur le lien en fonction de votre système d'exploitation actuel&nbsp;: <a href="http://doc.ubuntu-fr.org/live_usb#installation_depuis_windows">Windows</a> - <a href=http://doc.ubuntu-fr.org/live_usb#installation_depuis_mac_os">Mac OS X</a> - <a href="http://doc.ubuntu-fr.org/live_usb#installation_depuis_ubuntu">GNU/Linux</a>.
Pour la création de la clé Live, cliquez sur le lien en fonction de votre système d'exploitation actuel&nbsp;: <a href="http://doc.ubuntu-fr.org/live_usb#installation_depuis_windows">Windows</a> - <a href="http://doc.ubuntu-fr.org/live_usb#installation_depuis_mac_os&quot;">Mac OS X</a> - <a href="http://doc.ubuntu-fr.org/live_usb#installation_depuis_ubuntu">GNU/Linux</a>.
Une fois l'installation terminée, redémarrez votre ordinateur en laissant branchée votre clé USB. Celui-ci devrait démarrer sur votre clé&nbsp;; si ce n'est pas le cas, rendez-vous au point <a href="http://doc.ubuntu-fr.org/live_usb#si_votre_ordinateur_ne_demarre_pas_sur_le_live-usb">«&nbsp;7. Si votre ordinateur ne démarre pas sur votre clé live USB&nbsp;»</a>.
Pour poursuivre l'installation via USB, suivez alors les étapes 3 et 4 du <a href="http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/installer_ubuntu_avec_le_live_cd">tutoriel Live CD</a>, les procédures étant ici identiques.
Bravo, vous venez d'installer un système d'exploitation libre.
Bravo, vous venez d'installer un système d'exploitation libre !
<a href="#tutoriel" class="retourTuto">Retour</a>
</div>
<div id="2">
<h2>Debian GNU/Linux</h2>
Contrairement à Ubuntu, Debian est développé par une organisation bénévole, communautaire et démocratique. Des distributions les plus populaires, Debian est la plus ancienne, et plusieurs autres se sont basées sur elle, dont Ubuntu.
Contrairement à Ubuntu, Debian est développée par une organisation bénévole, communautaire et démocratique. Des distributions les plus populaires, Debian est la plus ancienne, et plusieurs autres se sont basées sur elle, dont Ubuntu.
C'est la distribution que nous vous recommandons pour une utilisation définitive.
Pour sa simple installation, nous vous référons au <a href="https://wiki.debian.org/fr/LennyIllustratedInstall">manuel du wiki officiel de Debian</a>.
Pour un utilisation plus poussée, nous vous recommandons cette <a href="http://formation-debian.via.ecp.fr/">formation complète et détaillée</a>.
Pour une utilisation plus poussée, nous vous recommandons cette <a href="http://formation-debian.via.ecp.fr/">formation complète et détaillée</a>.
<a href="#tutoriel" class="retourTuto">Retour</a>
</div>
<a id="retourSite" href="..">Retour au site</a><br/>
</div>
<footer>
<p>
<img src="http://www.laquadrature.net/files/logo_laquadrature-net_titre_carre_moyen.png">
......
......@@ -7,8 +7,8 @@
<link rel="shortcut icon" href="../img/log.png">
<link rel="stylesheet" href="../img/main.css" type="text/css" media="screen">
<meta name="viewport" content="width=device-width" />
<script>xmlhttp=new XMLHttpRequest();xmlhttp.open("GET","../compteur.php?timer=8",true); xmlhttp.send(null);</script>
<script type="text/javascript" src="/js/jquery-2.1.4.js"></script>
<script type="text/javascript" src="/js/bootstrap.min.js"></script>
</head>
......@@ -59,7 +59,7 @@
En utilisant Jitsi, vous accédez directement à vos correspondants, sans passer par un intermédiaire enregistrant vos messages, tel que Facebook. De plus, Jitsi vous permet de chiffrer vos communications afin qu'aucune personne tentant de les intercepter ne puisse y avoir accès.
Enfin, en étant libre, n'importe qui a pu étudié le code source de Jitsi et vérifier la confidentialité des échanges qu'il réalise, contrairement à Skype.
Enfin, en étant libre, n'importe qui a pu étudier le code source de Jitsi et vérifier la confidentialité des échanges qu'il réalise, contrairement à Skype.
Pour commencer <a href="https://jitsi.org/Main/Download">téléchargez</a> Jitsi en fonction de votre système d'exploitation puis installez-le.
......
......@@ -5,10 +5,11 @@
<meta charset="utf-8">
<title>HTTPS, NoScript, RequestPolicy... maitrisez vos traces</title>
<link rel="shortcut icon" href="../img/log.png">
<link rel="stylesheet" href="../img/main.css" type="text/css" media="screen">
<link rel="stylesheet" href="../css/main.css" type="text/css" media="screen">
<script type="text/javascript" src="/js/jquery-2.1.4.js"></script>
<script type="text/javascript" src="/js/bootstrap.min.js"></script>
<meta name="viewport" content="width=device-width" />
<script>xmlhttp=new XMLHttpRequest();xmlhttp.open("GET","../compteur.php?timer=6",true); xmlhttp.send(null);</script>
</head>
......@@ -32,7 +33,7 @@
<br/>
<ol><b>Menu</b>
<li><a href="#1">Sécuriser un maximum de connexions avec HTTPS Everywhere</a></li>
<li><a href="#2">Réduire mes traces simplement avec Ghostery</a></li>
<li><a href="#2">Réduire mes traces simplement avec µBlock Origin</a></li>
<li><a href="#3">Réduire mes traces simplement avec Disconnect.me</a></li>
<li><a href="#4">Contrôler les scripts exécutés par mon navigateur avec NoScript</a></li>
<li><a href="#5">Contrôler les contenus téléchargés par mon navigateur avec RequestPolicy</a></li>
......@@ -71,95 +72,32 @@
<div id="2">
<h2>2. Réduire mes traces simplement avec Ghostery</h2>
<h2>2. Réduire mes traces simplement avec uBlock origin</h2>
<img src="../img/uBlock_Origin_logo.png">
uBlock Origin est un module pour Firefox. L'équipe de uBlock Origin recherche au quotidien les sites Internet qui surveillent les internautes, puis ajoute ces sites à une liste noire. Cette liste est ensuite utilisée par le module uBlock Origin pour bloquer les connexions de ses utilisateurs vers ces sites. Cela concerne notamment les centrales de publicité en ligne.
<img src="../img/Ghostery_logo.png">
Gosthery est un module pour Firefox. L'équipe de Ghostery recherche au quotidien les sites Internet qui surveillent les internautes, puis ajoute ces sites à une liste noire. Cette liste est ensuite utilisée par le module Ghostery pour bloquer les connexions de ses utilisateurs vers ces sites.
<h3>Pourquoi utiliser uBlock Origin&nbsp;?</h3>
<h3>Pourquoi utiliser Ghosthery&nbsp;?</h3>
Les avantages de uBlock Origin sont&nbsp;:
<ul>
<li>Son efficacité&nbsp;: sa liste noire est le plus complète et la mieux actualisée parmi les solutions similaires actuellement disponibles&nbsp;;</li>
<li>Sa personnalisation&nbsp;: ses utilisateurs peuvent choisir un à un les sites qu'ils souhaitent bloquer, et là où ils souhaitent les bloquer&nbsp;; cela permet par exemple de n'autoriser la publicité que sur certains sites&nbsp;;</li>
<li>D'informer ses utilisateurs sur ce qu'il fait, leur permettant de prendre conscience du nombre et de la nature des sites cherchant à les surveiller&nbsp;;
<ul>
<li>D'augmenter la vitesse de connexion de ses utilisateurs en bloquant de nombreuses connexions qui leur sont inutiles.</li>
<li>De pouvoir complètement supprimer certaines parties du site visité, afin d'alléger le rendu de certaines pages et de facilter la lecture.</li>
</ul>
</li>
</ul>
Les avantages de Ghostery sont&nbsp;:
- Son efficacité&nbsp;: sa liste noire est le plus complète et la mieux actualisée parmi les solutions similaires actuellement disponibles&nbsp;;
- Sa personnalisation&nbsp;: ses utilisateurs peuvent choisir un à un les sites qu'ils souhaitent bloquer, et là où ils souhaitent les bloquer&nbsp;; cela permet par exemple de n'autoriser la publicité que sur certains sites&nbsp;;
- D'informer ses utilisateurs sur ce qu'il fait, leur permettant de prendre conscience du nombre et de la nature des sites cherchant à les surveiller&nbsp;;
- D'augmenter la vitesse de connexion de ses utilisateurs en bloquant de nombreuses connexions qui leur sont inutiles.
Ghostery présente néanmoins certains désavantages sensibles&nbsp;:
- Ce n'est pas un logiciel libre&nbsp;: personne ne peut étudier son code source pour vérifier son fonctionnement&nbsp;; néanmoins, les informations que Ghostery transmettrait à d'autres sites pourraient toujours être étudiées, et il semble actuellement que Gosthery n'envoie à aucun site des informations concernant ses utilisateurs&nbsp;;
- Son efficacité repose sur la qualité de sa liste noire, et rien ne nous garanti que l'équipe de Ghostery dispose indéfiniment des ressources qui lui permettent actuellement de constituer une liste d'aussi bonne facture&nbsp;;
Vous pouvez télécharger uBlock origin depuis la page d'extensions <a href="https://chrome.google.com/webstore/detail/ublock-origin/cjpalhdlnbpafiamejdnhcphjbkeiagm?hl=fr">de chrome </a> ou celle <a href=" https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/ublock-origin/">de firefox</a>.
Finalement, Ghostery est développé par la société Evidon. Les clients d'Evidon sont des sociétés analysant le comportement des internautes et cherchant une solution transparente et acceptable de le faire. À cette fin, Ghostery vous propose une option - heureusement désactivée par défaut - appelée GhostRank, lui permettant d'analyser de façon «&nbsp;anonyme&nbsp;» les sites que vous bloquez ou autorisez en fonction de là où vous les rencontrez. Ces informations sont alors traitées par Evidon afin de proposer à ses clients des solutions de traçage susceptibles d'être mieux acceptées par les internautes. C'est ainsi que Ghostery est financé et peut être aussi efficace.
Néanmoins, nous vous rappelons que, pour ce qui est d'étudier votre comportement sur Internet, l'<a href="http://arstechnica.com/tech-policy/2009/09/your-secrets-live-online-in-databases-of-ruin/">anonymat n'existe pas</a> [EN]. Ne choisissez donc l'option GhostRank que si vous considérez la survie de Ghostery comme justifiant le risque de lui transmettre des informations qu'il pourrait vous rattacher. Évidemment, dans le doute, nous ne pouvons que vous le déconseiller.
Vous pouvez télécharger Ghostery en <a href="http://www.ghostery.com/">vous rendant ici</a> puis en cliquant sur le bouton <em>Download for Firefox</em>, en haut à gauche de la page.
<h3>Configurer Ghostery</h3>
Une fois installé sur votre navigateur, cliquez sur l'icône de Ghostery, à côté de la barre de votre navigateur. Il affiche alors un tutoriel en anglais vous expliquant son fonctionnement. Si vous lisez l'anglais, lisez-le. Sinon, fermez-le en cliquant sur Close Tutorial. Dans tous les cas, nous vous expliquons son fonctionnement plus en détail.
Par défaut, Ghostery ne bloque aucun site, vous laissant choisir lesquels bloquer au cas par cas. Nous vous conseillons néanmoins de bloquer par défaut l'ensemble de sa liste noire. Nous verrons ensuite comment autoriser certains de ces sites au cas par cas.
Rendez-vous d'abord dans les options de Ghostery en cliquant sur son icône, à droite de votre barre d'adresse, puis sur l'icône d'engrenage et sur <em>Options</em>.
<img src="../img/Ghostery_1.png">
Restez sous l'onglet <em>General</em> ouvert par défaut.
Dans la partie <em>Sharing Options</em>, vous pouvez activer l'option GhostRank autorisant Ghostery à analyser votre comportement.
Dans la partie <em>Auto Update</em>, vous pouvez choisir de mettre à jour automatiquement la liste noire constituée par l'équipe de Ghostery. Nous vous conseillons de cocher la case <em>Enable tracker library auto-updating</em>.
<img src="../img/Ghostery_2.png">
Dans la partie <Blocking Options</em>, sous l'onglet <em>Trackers</em>, nous vous invitons à cliquer sur <em>Select all</em>, en bleu, afin de bloquer par défaut toute la liste noire.
<img src="../img/Ghostery_3.png">
De même, dans cette même partie mais sous l'onglet <em>Cookies</em>, cliquez sur <em>Select all</em>.
<img src="../img/Ghostery_4.png">
Quittez ensuite l'onglet General pour rejoindre l'onglet <em>Advanced</em> de la page d'options.
Ici, dans la seconde partie <em>Auto Update</em>, cochez <em>Block new elements by default</em> afin que les futurs sites ajoutés à la liste soient aussi bloqués par défaut.
<img src="../img/Ghostery_5.png">
Et dans la dernière partie <em>Performance Options</em>, cochez <em>Delete Flash and Silverlight cookies on exit</em>.
<img src="../img/Ghostery_6.png">
Pour enregistrer ces changement, cliquez enfin sur <em>Save</em> en bas de page.
<h3>Utiliser Ghostery</h3>
Désormais, lorsque vous visitez un site, tous les sites tiers cherchant à vous surveiller sont bloqués. Leur liste s'affiche en haut à droite de votre navigateur, dans un encart violet. L'icône Ghostery affiche leur nombre.
Certains de ces sites tiers peuvent malheureusement aussi fournir des fonctionnalités indispensables à certains sites que vous visitez. Parmi ces fonctionnalités, la plus courante est peut-être le système de commentaire offert par Disqus sur de nombreux sites.
Lorsque vous rencontrez une fonctionnalité bloquée par Ghostery, un encart s'affiche à sa place, affichant le nom du site tiers la proposant.
<img src="../img/Ghostery_7.png">
La première icône de cet encart est le logo de Ghostery, vous indiquant qu'il a bloqué un contenu. La seconde icône vous permet d'autoriser cette fonctionnalité une seule fois, puis de la bloquer de nouveau ensuite. Cela peut être utile sur un site que vous ne visitez qu'une fois, mais l'est moins pour un site que vous utilisez régulièrement. La troisième icône vous permet de sortir le site proposant cette fonctionnalité de votre liste noire. Dans notre exemple, cela permettrait aux fonctionnalités de Disqus d'être disponibles sur l'ensemble des sites que vous visiterez.
Nous vous déconseillons d'utiliser cette dernière option. À la place, nous vous invitons à créer une règle n'autorisant cette fonctionnalité que sur le site que vous êtes en train de visiter. Ce faisant, cette fonctionnalité sera continuellement utilisable sur ce site, mais restera par défaut bloquée sur les autres sites.
Pour ce faire, allez dans le menu de Ghostery en cliquant sur son icône, à côté de la barre d'adresse de votre navigateur.
Ce menu indique l'ensemble des sites cherchant à vous surveiller sur la page actuelle. Si vous avez respecté la configuration que nous vous proposions plus tôt, ces sites devraient être tous barrés et afficher une icône rouge sur leur droite. À droite de ces icônes rouges, un icône grisée vous permet d'autoriser chacun d'eux sur le site que vous êtes actuellement en train de visiter (et sur ce site seulement).
Trouvez le site qui fournit la fonctionnalité que vous souhaitez utiliser (dont le nom est indiqué dans l'encart remplaçant cette fonctionnalité sur le site), et cliquez sur son icône grisée, qui deviendra verte.
<img src="../img/Ghostery_8.png">
Ghostery affichera alors en bas de son menu un bandeau jaune vous invitant à réactualiser votre page pour prendre en compte cette modification. Pour ce faire, vous pouvez directement cliquer sur le lien <em>reload</em> proposé dans ce bandeau jaune.
<h3>Utiliser uBlock origin</h3>
Désormais, lorsque vous visitez un site, tous les sites tiers cherchant à vous surveiller sont bloqués. L'icône uBlock origin affiche leur nombre.
<a href="#tutoriel" class="retourTuto">Retour</a>
</div>
......
......@@ -5,10 +5,12 @@
<meta charset="utf-8">
<title>Vos email en votre possession</title>
<link rel="shortcut icon" href="../img/log.png">
<link rel="stylesheet" href="../img/main.css" type="text/css" media="screen">
<link rel="stylesheet" href="../css/main.css" type="text/css" media="screen">
<script type="text/javascript" src="/js/jquery-2.1.4.js"></script>
<script type="text/javascript" src="/js/bootstrap.min.js"></script>
<meta name="viewport" content="width=device-width" />
<script>xmlhttp=new XMLHttpRequest();xmlhttp.open("GET","../compteur.php?timer=10",true); xmlhttp.send(null);</script>
</head>
......@@ -53,27 +55,23 @@
<div id="2">
<h2>2. Louer une boîte de messagerie</h2>
Pour avoir notre propre boîte de messagerie, nous allons louer un nom de domaine, ce qui est l'alternative la plus simple aux services gratuits. Cela peut vous paraître être une solution complexe, réservée aux techniciens, mais absolument pas. Si avez déjà effectué un achat sur un site Internet, vous avez les compétences pour le faire.
Pour avoir notre propre boîte de messagerie, nous allons louer un nom de domaine, ce qui est l'alternative la plus simple aux services gratuits. Cela peut vous paraître être une solution complexe, réservée aux techniciens, mais ce n'est pas plus compliqué que d'effectuer un achat en ligne.
<h3>Pourquoi louer un nom de domaine&nbsp;?</h3>
Un nom de domaine est ce que nous utilisons généralement pour accéder aux sites Internet. Pour ce site, c'est «&nbsp;controle-tes-donnees.net&nbsp;».
Précisément, un nom de domaine est un ensemble de caractères associés à une adresse IP. L'adresse IP est une suite de chiffres donnée à un ordinateur afin de le distinguer de tous les autres ordinateurs connectés à Internet. L'adresse IP de notre site est 91.194.60.89. Mais cette suite de chiffre ne serait pas simple à partager. C'est pourquoi nous l'avons associée à un nom de domaine.
Ce qui nous intéresse, ici, c'est qu'un nom de domaine peut aussi être associé à une boîte de messagerie. Le nom de domaine « exemple.fr » nous permettrait par exemple d'utiliser l'adresse «&nbsp;contact@exemple.fr&nbsp;».
Néanmoins, on ne peut pas choisir n'importe quel nom de domaine. Autrement, plusieurs adresses IP pourraient être associées au même nom, et le système ne fonctionnerait plus. Ainsi, la mission de répartir les noms de domaine a été confiée à certaines entreprises, dont les services sont payants. Leurs coûts restent toutefois modestes.
De plus, en louant un nom de domaine, un petit espace est généralement aussi prêté pour héberger des mails. Et c'est justement cette espace que nous allons utiliser pour stocker les vôtres.
Précisément, un nom de domaine est un ensemble de caractères associés à une adresse IP. L'adresse IP est un identifiant unique assigné à un ordinateur afin de le distinguer de tous les autres ordinateurs connectés à Internet. L'adresse IP de notre site est 91.194.60.89. Mais cet identifiant unique n'est pas simple à mémoriser pour le cerveau humain. C'est pourquoi nous l'avons associée à un nom de domaine.
Ce qui nous intéresse, ici, c'est qu'un nom de domaine permet de déclarer des adresses mails - notamment mais pas uniquement - Le nom de domaine «&nbsp;exemple.fr&nbsp;» nous permettrait par exemple de créer et d'utiliser l'adresse «&nbsp;contact@exemple.fr&nbsp;».
Néanmoins, chaque nom de domaine doit être unique. Ainsi, la mission de répartir les noms de domaine a été confiée à certaines entreprises, dont les services sont payants. Leurs coûts restent toutefois modestes. De plus, en louant un nom de domaine, un petit espace est généralement aussi prêté pour héberger des données, ainsi qu'un service de webmail permettant souvent de disposer d'une demi douzaine d'adresses mails différentes. Et c'est justement cet espace que nous allons utiliser pour stocker les vôtres.
La location d'un nom de domaine est la seconde étape pour garder le contrôle de votre correspondance. La première, c'est le chiffrement, abordé sur <a href="GnuPG.html">plus tôt sur ce site</a>.
<h3>Où louer un nom de domaine ?</h3>
Nous allons vous proposer l'offre d'entrée des deux principaux fournisseurs de noms de domaine français : Gandi et OVH.
Nous allons vous proposer l'offre d'entrée de deux des principaux fournisseurs de noms de domaine français : Gandi et OVH.
L'<a href="#3">offre de Gandi</a> coûte environ 14€ par an, pour cinq boîtes mail partageant un espace total de 1Go. Les membres d'une famille, d'une très petite entreprise ou d'un groupe d'amis peuvent ainsi partager un même nom de domaine en utilisant cinq boîtes et adresses distinctes.
......@@ -93,7 +91,7 @@
Ce mot sera la base de votre future adresse. Par exemple, en choisissant «&nbsp;reclaimyourdata&nbsp;», nous obtiendrons plus tard une adresse mail qui pourra être «&nbsp;contact@reclaimyourdata.eu&nbsp;».
Une solution intéressante peut être de choisir votre propre nom de famille. Ainsi, vous pourriez avoir au final une adresse de type «&nbsp;prenom@nom.fr&nbsp;».
Une solution intéressante peut être de choisir votre propre nom de famille. Ainsi, vous pourriez avoir au final une adresse de type «&nbsp;prenom@nom.fr&nbsp;». Attention cependant, disposer d'adresses indiquant votre identité «&nsp;civile&nbsp;» facilite votre identification en révélant directement à quiconque reçoit le mail qui vous êtes.
Quand vous avez choisis votre mot, cliquez sur <em>Go</em>.
......
Markdown is supported
0% or
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment